LOGISTIQUE: OPÉRATION SÉDUCTION POUR LES PME

Pour inciter les petites entreprises à tenir compte des gains de productivité via la logistique, les organisateurs de Logismed ont mis les petits plats dans les grands. Surtout que les coûts logistiques tendent vers la baisse.

Faire découvrir aux PME des solutions et des outils capables de développer leurs parts de marché ou encore d’améliorer leur rentabilité: tel était l’objectif des organisateurs de la 5e édition de Logismed, qui vient de fermer ses portes. Or, L’Economiste, dans son édition du 12 mai, consacre un article aux PME pour montrer à quel point la logistique ne fait aucunement partie de leurs priorités.

 

Actuellement, le taux d’externalisation est à peine de 14%, alors qu’il atteint un taux de 40% dans des pays comme la Turquie ou l’Espagne. Pour sortir alors de ce schéma, les organisateurs de Logismed, en partenariat avec l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), ont approché les PME via leurs associations et regroupements sectoriels.

 

Le marché de la logistique a drainé un peu plus de 22 milliards de dirhams en 2014, selon les estimations de l’AMDL. Le transport routier et l’entreposage de marchandises trustent le gros de l’activité avec 20 milliards de dirhams, alors que le fret ferroviaire enregistre seulement 2 milliards de dirhams. D’ailleurs, les investissements consentis par les opérateurs logistiques et de transport de marchandises ont atteint 27,7 milliards de dirhams entre 2010 et 2014. Ce qui représente une croissance de 29% par rapport à la période 2005–2009.

 

La valeur locative des entrepôts a pour sa part enregistré une baisse, entre 2010 et 2015, passant de 62 à 40 dirhams par mètre carré par mois. Une correction qui touche également les coûts d’entreposage, qui sont passés de 3 dirhams à 1,9 dirham par palette par jour. Le coût de la traversée Tanger-Algesiras n’est pas en reste. Il a baissé de 46% en l’espace de cinq ans. Ce qui équivaut à près de 4000 dirhams en 2015, contre un peu plus de 7000 dirhams en 2010. Une baisse attribuée principalement à la croissance du volume des exportations automobiles.

http://www.le360.ma/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *