LOGISTIQUE URBAINE : LA RÉORGANISATION EST ENTAMÉE

400 places de stationnement seront réservées aux camions de livraison dont l’immobilisation ne dépasse pas 30 minutes. Les poids lourds auront leurs parkings dédiés au port de Casablanca et dans la ZL de Zénata.

La deuxième phase de la stratégie logistique lancée en avril 2010 est en cours. Développement des zones logistiques, charte des bonnes pratiques logistiques, loi sur la logistique, amélioration de la logistique urbaine…, la liste de chantiers ouverts par l’Agence marocaine pour le développement de la logistique (AMDL) ou qui sont en voie de l’être est fournie. Le chemin est encore long pour une complète mise à niveau du secteur mais certains projets sont déjà bien avancés.

Logistique urbaine : 700 MDH à investir dans cinq à six villes

L’étude de Valyans Consulting sur la problématique de la logistique urbaine (dont les résultats ont été rendus publics en mai dernier) a souligné la nécessité de réorganiser les flux de transport de livraison dans les villes et diminuer ainsi les nuisances des citoyens. Dans le cadre de son programme 2016-2021 de la logistique urbaine qui prévoit de couvrir à terme 5 à 6 villes du Royaume et y investir plus de 700 MDH, l’AMDL a choisi de démarrer ses travaux d’hercule à Casablanca. Ainsi, en collaboration avec les autorités urbaines de la ville blanche, elle s’attaque aux aires de stationnement pour les camions de livraison. Ne trouvant pas de places de stationnement, les camions de livraison optent, dans plus de 80% des cas, pour un stationnement illicite, souvent en 2e position, accentuant ainsi la congestion des voiries urbaines, constate le cabinet. «Pour y remédier, 400 emplacements de livraison sont prévus à Casablanca dans les zones qui en ont besoin», dévoile Younes Tazi, DG de l’AMDL. Ces aires sont réservées aux camions de livraison et l’arrêt du véhicule ne devrait pas dépasser 30 minutes, durée largement suffisante pour effectuer les livraisons. Elles seront signalées, protégées et soumises à un contrôle pour assurer leur utilisation par qui de droit. «Il faut savoir qu’une bonne partie de ces 400 emplacements sont prévus dans le cadre des travaux de réaménagement de certaines artères (avenue des FAR, Abdelkrim El Khattabi…) ainsi que la deuxième ligne de tramway de Casa Transport», souligne Younes Tazi.

Après Casablanca, l’AMDL est en pourparlers avec les autorités d’une autre grande ville non dévoilée pour l’instant. Le but est d’améliorer la logistique urbaine. Le chemin est encore long pour une réelle mise à niveau du secteur mais l’AMDL compte sur le soutien des autorités locales qui manifestent parfois leur intérêt délibérément. Le volet réglementaire n’est pas en reste. L’agence veut mettre en place une charte de la distribution urbaine. Cette charte de bonnes pratiques vise à en finir avec certaines mauvaises actions, à l’instar du stockage aléatoire.

Poids lourds : un truck center dans chaque zone logistique

Un volet non moins important est relatif aux aires de parkings poids lourds appelés communément Truck Centers. Le programme logistique urbaine à Casablanca prévoit la création d’espaces dédiés aux poids lourds incluant parkings sécurisés et services aux conducteurs et aux véhicules (restauration, mosquées et stations-service, entre autres). Un truck center d’une capacité de plus de 600 places dédié aux camions desservant le port de Casablanca sera réalisé par l’Agence nationale des ports (ANP) sur une superficie de près de 10 ha, ce qui permettra de mieux gérer les flux d’entrée et de sortie du port à travers notamment un système de prise de RDV.

D’autres trucks centers périurbains devront être développés sur des superficies de 2 à 5 ha à plusieurs endroits judicieusement choisis. Le but est d’améliorer les conditions de travail des transporteurs tout en fluidifiant les flux des marchandises dans le périmètre urbain. A terme, l’agence espère implanter un truck center dans chaque zone logistique. La vétusté du parc de poids lourds n’est pas en reste. Au niveau réglementaire, l’AMDL et le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique veulent élargir le champ d’application de la prime à la casse aux poids lourds d’une capacité de plus de 8 tonnes (elle a longtemps été réservée aux camions dont la capacité est de 3,5 t).

Circulation à Casablanca : les règles seront modifiées

L’AMDL veut organiser le flux et la circulation des camions qui pénètrent dans la ville. «Nous comptons permettre aux camions de pénétrer la ville via des axes pratiques. Le deuxième objectif est d’installer des créneaux horaires adaptés. Pour ce faire le volet réglementaire doit être revu», lance le DG de l’AMDL. Il faut savoir que les règles de circulation de Casablanca sont régies par un arrêté communal datant de 1963. Pis encore, une grande partie de Casablanca n’est pas couverte par les règles de circulation. «Le nouveau système va même permettre à des camions plus gros de pénétrer dans Casablanca hors heures de pointe», avance M. Tazi. Ce dernier tient à souligner que ce système est conçu et validé par les opérateurs. Aucune mesure ne leur sera imposée.

Zones logistiques : la 2e tranche de Zénata sera entamée début 2017

L’agence prépare la mobilisation d’un accompagnement par des cabinets de conseil et des banques d’affaires pour la promotion et le placement des projets de zones logistiques auprès d’investisseurs en aménagement de foncier et en développement d’immobilier logistique à travers des appels à manifestation d’intérêt qui concerneront différentes régions. «Nous espérons également impliquer les régions dans les zones logistiques pour la mise en place de sociétés foncières», déclare Younes Tazi. Côté aménageurs, après la création de l’aménageur public constitué de la SNTL, de l’ONCF et de l’ANP, l’AMDL cherche d’autres alternatives. Par ailleurs, des pourparlers ont été entamés avec de grands groupes internationaux spécialisés dans l’immobilier logistique. Néanmoins, ils n’envisagent pas d’investir au Maroc avant 5 à 10 ans (c’est-à-dire après maturité du marché). Malgré cela, l’aménagement des zones logistiques avance. Les travaux de la 2e tranche de Zénata seront lancés dès début 2017.

http://lavieeco.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *