Théorie des Graphes

On fait généralement remonter la théorie des graphes aux années 60, depuis les bases posées par Claude Berge dans Graphes et hypergraphes, même si le concept est nettement plus ancien. Berge a essentiellement réuni au sein de cette théorie des résultats de combinatoire, déjà connus, et motivé l’étude des graphes par des applications, des liens avec la théorie des jeux et par l’existence de conjectures (dans Pour l’honneur de l’esprit humain, Jean Dieudonné dit qu’une branche des mathématiques est vivace si elle pose beaucoup de questions…).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *